19 janvier 2011

Dj

Romain habite Snob Town depuis qu'il est né. Avec beaucoup de beurre salé, il est devenu un beau mec, comme il aime à le penser. Il ne se laisse jamais pousser la barbe car il trouve que cela fait négligé. S'il avait pu grandir de quelques centimètres, il se serait trouvé modestement proche de la perfection. En effet, Romain est sûr de lui. Il se croit irrésistible. La semaine, il est commercial à Coco Ville et en profite pour mettre beaucoup de client-es dans sa poche et le week-end il sort le grand jeu avec les personnes qu'il choisit cette fois.

Romain a une vie plutôt tranquille qui ne l'a guère emmené au-delà de la côte d'Amour. Ah! l'Amour! Ce n'est pas parce que la côte s'appelle ainsi, qu'on tombe amoureux de toutes les personnes qu'on croise. Ce n'est pas non plus prétexte à une sorte de bulle bisounours dans laquelle grandiraient les natifs, protégés de ce pays dangereux qu'est la France. Et non, la côte n'est pas un puissant aphrodisiaque; quoique la mer et un coucher de soleil pourraient satisfaire les plus romanesques. Romain est tombé une fois amoureux. Quand Betty vêtue d'une salopette violette lui avait donné une mix-tape regroupant ses titres favoris, patiemment enregistrés, les uns après les autres. Des heures de travail!

Mais, j'allais oublier le plus important! Romain a toujours des week-ends bien chargés puisqu'il travaille dans un night-club de Snob Town. Il est en charge de l'animation. Oui, c'est ça, il est disc-jockey. C'est lui qui décide malheureusement des morceaux, les passer, les mixer, les couper. Malheureusement!Romain se croit doué pour jongler avec des disques compacts et pour caler l'écouteur avec son épaule. Romain a un rêve secret, celui de marcher sur les traces de Bob Sinclar, son idole. Toute la semaine, il s'entraîne à prendre une voix de crooner nasillarde, micro à la main, face au miroir embué de sa salle de bain. Toute la semaine, il se perfectionne au geste du mix, ce délicat mouvement de la main sur ses platines Lansay. Romain économise pour s'acheter du matériel un peu plus sophistiqué qu'il a vu dans Dj Mag.
Mais qu'est-ce qu'il kiffe sa vie de week-end! A débiter le plus de mots possible en moins de 30 secondes, à faire mariner les gonz' archilookées avec des cadeaux prestigieux. Ah, ça oui, Romain en est conscient: il vend du rêve! Cependant, il ne veut pas tomber dans le cliché selon lequel le Dj ferait plus que conter fleurette à des nanas imbibées. Il est au-dessus de ça et reste discret sur le nombre supposé de ses conquêtes nocturnes. Il vend du rêve, n'oublie pas.

Romain, sûr de son monopole aime bien se foutre de la gueule du monde en passant deux fois de suite I love UR booty ou en coupant let's fuck dès la 1ère minute. Il n'explique toujours pas pourquoi, parfois sa piste est déserte. Mais ce n'est pas grave, il a des cadeaux pour se faire pardonner.
Bien à l'abri, sur sa petite estrade, derrière sa vitrine, rempart sécurisé contre les jets de tomato-œufs, il n'a rien vu. Et surtout pas la petite brune, mal fagotée, immobile sur la piste, baissant ses deux pouces systématiquement quand il regarde dans sa direction. Ou fait-il semblant. Qu'elle ne se plaint pas car ce soir, c'est gratuit pour les filles!

4 commentaires:

  1. Bah il est rhabillé pour l'hiver ce petit Romain... Et en même temps c'est vrai qu'on en connait toutes un Romain... J'adore ton ton ! C'est un plaisir de te lire !

    RépondreSupprimer
  2. C'est un beau coup de canon à cet imbécile heureux !!

    RépondreSupprimer
  3. @ Nantes Privée: Romain m'a énervée alors, j'ai imaginé ce qu'il pourrait être. Merci pour les compliments!

    @ Manu: parfaitement!

    @ Marine: héhé j'aime bien l'expression un imbécile heureux :-) Merci Marine!

    RépondreSupprimer