23 novembre 2010

BFF

Quel serait l'équivalent d'une BFF dans la blogosphère ou la twittosphère? Une blogodouble? Une twittodouble?

On y approche. Souviens-toi, il y a quelques semaines, je décrivais brièvement quelle serait ma vie si ma blogodouble en faisait partie. Suite à ce billet, elle s'était déclarée. En allant jeter un coup d'oeil, je suis tombée sur un blog tenu par une taulière débordant d'énergie. Son blog change de couleur et de bannière à chaque fois qu'on change de page. C'est magique! Et j'ai été ébaubie en apercevant mon lien bien au chaud dans sa blogroll.
Ma blogodouble me ressemble physiquement. Nous sommes toutes les deux brunes, cheveux mi-longs. Et nous sommes nées avec deux ans et deux jours d'écart. J'aime y voir un signe du destin blogosphérique, alors laisse-moi rêver un peu.

Cependant, j'oublie quelqu'un. Qui si elle me lit, risque d'être déçue si je termine là. En effet, la blogosphère est vaste. La twittosphère étendue. Il y a une chose que j'avais sous-estimé, mettant tous mes espoirs dans le hasard, le comment-de-la-rencontre. C'est là qu'entre en scène ma twittodouble, croisée lors d'un swap qui verra peut-être le jour selon notre degré de motivation. Mais ce n'est pas le plus important.
Ma vie virtuelle est réellement bien foutue car c'est grâce à ma twittodouble que j'ai rencontré ma blogodouble.
Ma twittodouble a rempli parfaitement son rôle d'attachée de blog. C'est ainsi quand l'an de grâce 2010, le 5 novembre, dans un bar à la mode (Twitter), a eu lieu the perfect junction, prétexte à une déclaration d'amour en 140 caractères venant de ma blogodouble.

Clique!

Mais revenons deux secondes à ma twittodouble. On se ressemble moins physiquement. Par contre, nous sommes nées avec un an et un jour d'écart. J'aime y voir un signe du destin 2.0 alors laisse-moi rêver un peu.

Pour rester dans les étoiles, je pense que c'est tracé. Avec une twittodouble et une blogodouble dont les dates correspondent à 26/27/28 novembre de l'année 85/86/87, nous aurions presque des mensurations astrales parfaites. Je te laisse imaginer s'il nous prenait l'envie de célébrer nos anniversaires: une
orgie
fête non-stop de 72h. Un peu à la manière de Ted dans HIMYM quand il veut emballer Robin tout en se la jouant casual.

Ah, tout ce que je peux dire, c'est que ton blogodouble existe quelque part sur la toile. Ne désespère pas car comme on dit c'est quand on ne cherche pas son blogodouble qu'on le trouve. On est tous le blogodouble de quelqu'un. Oui même toi. Et toi aussi. Et comme je n'aime pas les lieux communs, je vais m'arrêter là pour ne pas y sombrer dedans.

5 commentaires:

  1. Ah ouai, c'est pas mal du tout ces coïncidences de date !!

    RépondreSupprimer
  2. C'est plus qu'un signe j'ai envie de dire

    RépondreSupprimer
  3. hé bé, si yen a deux des comme moi, je donne pas cher de la peau de l'internet...

    RépondreSupprimer
  4. Je t'envie d'avoir trouvé ton blogodouble... moi je suis déjà heureuse de trouver des blogs comme le tien qui sont mes petits moments favoris de l'Internet...

    RépondreSupprimer
  5. @ Gaby: on a toutes les trois un peu-beaucoup halluciné. J'adore ces coïncidences :-)

    @ Aurore D: ah, je suis parfaitement d'accord avec toi :-D

    @ Almira Gush: il sera à feu et à sang? Nous, nous avons aucun projet de conquérir Internet... quoique je ne leur ai jamais demandé.

    @ Marine: Merci pour ton message. Ne t'inquiètes pas, je suis sûre que tu trouveras vite ton blogodouble.

    RépondreSupprimer