23 octobre 2008

Jeune diplômée

Oui, il paraît que je suis jeune diplômée. J'ai passé mon oral de fin d'études, il y a quelques semaines, bientôt un mois. Et depuis plus rien. Cela va très vite. Tu termines ton oral, tu sors de la salle. Et puis voilà, tes cinq ans sont terminés. Et après?
Rien. Que dalle!
Le désert si comme pour moi, tu n'as pas la chance d'avoir trouvé un boulot entre temps.
Et je n'entends pas boulot au sens alimentaire.
Et après? Tu reçois un bulletin de notes récapitulant toutes les évaluations de ta dernière année d'étude. Et c'est tout!!
Bye-bye! Tu as beau prendre ton téléphone, envoyer des mails, les personnes qui te faisaient cours et qui étaient prêtes à répondre à toutes tes questions sont devenues mystérieusement muettes et invisibles. Tu ne les intéresse plus. C'est fini, ça! Tu n'es plus étudiante. Il faut t'y faire. Et tes soucis de remise de diplômes, de motivations pour la note du mémoire, tu repasseras. Ils s'en foutent. Ce qui les préoccupe, ce sont les nouveaux étudiants qui font leur rentrée aux mois de septembre-octobre.
Donc, oui, il paraît que je suis jeune diplômée mais sans diplôme, c'est con, hein?
La jeune diplômée prend conscience aussi que l'on s'est bien foutu de sa gueule durant ces dernières années. En la berçant dans certaines réalités idylliques du travail en lui martelant qu'elle trouvera du boulot très facilement. Car, n'est-il pas vrai, que les documentalistes sont des gens que l'on s'arrache?? Il n'y a juste qu'à voir le nombre impressionnant d'offres dans la région: 0. Il n'y a qu'à voir le regard plein de pitié qu'on te jette: "documentaliste?? Mais il n'y a pas d'offres". C'est à ce moment-là, que la jeune diplômée aimerait que le baratin cesse dans les cours soit disant professionnalisants et qui préparent soit disant ses étudiants à la vie active. Très déçue dans l'état dans lequel, les responsables pédagogiques la laissent, elle et ses camarades de promo. Pas de service après-vente, pas de suivi, pas de remise de diplômes, pas de réponses. Désormais, c'est chacun pour soi et démerdes-toi!

18 commentaires:

  1. Dis-toi que ton métier n'est pas le seul avec 0 offres ! Il parait que la solution, c'est d'être mobile à travers la France, au moins !

    En tout cas, bon courage !!!

    RépondreSupprimer
  2. Alors moi je viens de faire un tour à l'ANPE, à l'APEC et aujourd'hui dans un forum où de potentielles entreprises pouvait avoir besoin de moi, et la seule réponse que je m'entend dire en règle générale c'est: "la communication mais c'est sur Paris qu'il faut aller" alors moi je dit zut a la dictature de la Capitale parce que blasée de la réalité qu'est "il y a Paris et le reste du monde".
    Petit point positif dans mon malheur de jeune diplômée c'est Cityvox que j'ai vu et on m'a dit mais votre profil nous intéresse. Bon à moi de me bouger pour leur envoyer CV et lettre de Motivation. Surtout que je connais l'endroit où ils sont situés pour avoir fait stage sur le site d'implantation de la société.

    En fait je suis entrain petit à petit de dire que je peut aussi postuler à autre chose qu'un poste de Chargée de Communication genre Manager ou encore Commercial. Je finis par me dire que je vais pas forcément bosser dans le domaine de base de mes études (je trouve ça déprimant).

    En tout cas bon courage @ toi et si tu veux venir papoter sur mon blog hein tu le fais sans souci.

    RépondreSupprimer
  3. bienvenue au club !
    allez courage, les offres y en aura! moi j'ai presque trouvé mais je n'ai encore rien signé et c'est ma seule et unique piste ...
    allez, vive nous les super-doc :)

    RépondreSupprimer
  4. Il faut peut-être que tu envisages une certaine mobilité, je ne vais pas te dire de venir sur Paris, mais il faut sans doute que tu élargisses ton champ d'investigations. Après, tu viens d'avoir ton diplôme, donne-toi un peu de temps !

    RépondreSupprimer
  5. @ Denis: hé oui, je constate! :-)

    @ JS: t'inquiètes, je sais que je ne suis pas la seule dans ce cas-là. Je me rassure en me disant que je suis malgré tout mobile.

    @ Justine: pourtant, là où tu es, j'aurai cru que dans ton domaine, il y aurait eu des possibilités. Marseille et sa région, ce n'est pas la Creuse par exemple! Avant de m'y mettre à fond dans la recherche d'emploi, je me disais que ce serait sans Paris. Mais depuis que je suis plongée là dedans, je suis un peu moins catégorique et pourquoi pas, si l'offre est intéressante. Mais, à choisir, je préfère rester en province ^^

    @ Marinette: ouais je croise les doigts et pour toi aussi. Vive les super-doc :-D

    @ mamzellescarlett: j'envisage la mobilité. Mon billet se termine sur la recherche d'emploi mais à la base mon coup de gueule porte sur le manque de suivi des jeunes diplômés de l'établissement d'où je viens. Je trouve juste ça dommage :-(

    RépondreSupprimer
  6. Bon courage, c'est une cassure qui est un peu brute c'est vraie, mais une fois dans le bain, tu dégainera les actions, et tu trouvera LE job :)

    RépondreSupprimer
  7. Ca c'est clair que niveau suivi c'est zéro. Tu passes ton diplôme et ciao la compagnie!
    Tu sais, en général il faut un peu de temsp pour décrocher un 1er emploi. Ne t'inquiète pas, tu vas trouver!
    Bon courage!

    RépondreSupprimer
  8. @ Gazelle: ouais, assez brutale la rupture! Faut que je m'y habitue, quoi!

    @ Alice: je râle parce qu'il va falloir que je me déplace pour aller récupérer mes diplômes. Merci!

    RépondreSupprimer
  9. Enna alors Marseille et sa région c'est le grand désert mais genre on te demande 2 ans mini d'expérience et moi je les ait pas...
    Donc je galère vraiment. Mais je finirais bien par trouver

    RépondreSupprimer
  10. Le passage d'une situation à une autre c'est souvent synonyme d'un coup de blues..
    Mais t'inquiètes, je suis certaine que ça va s'arranger, tu va forcément trouver quelque chose...

    RépondreSupprimer
  11. @ Justine: rhaa, c'est la poisse! Tiens-moi au courant :-)

    @ emanu124: passage plutôt brutal, on nous lâche comme ça dans la nature... Il faut juste un peu de temps d'adaptation.

    RépondreSupprimer
  12. Bon courage, j'ai l'impression en te lisant de revenir 5 ans en arrière ... J'avais trouvé la fin de mes études hyper violente finalement ... Tout à coup le néant à tout point de vue ...

    Et encore j'avais réussi à trouver un stage qui m'avait permis d'enchainer sur 24 mois de CDD ... Mais je n'ai fait que repousser le problème ...
    J'ai eu droit à 1 an de chômage juste après mis à profit pour réfléchir dare dare à une nouvelle orientation ...

    Après un concours réussi ... j'ai enfin trouvé un taf qui me plait et qui pour l'instant est stable !

    Plein de courage à toi ... tu trouveras mais il faut te laisser du temps ...;)

    RépondreSupprimer
  13. @ Mlle Figolu: bienvenue sur mon blog! Oui, c'est tout à fait ça: le néant absolu. Merci.

    RépondreSupprimer
  14. Aïe... Bon courage pour ta recherche d'emploi !

    RépondreSupprimer
  15. @ Touwity: merci :-)

    @ mylouze: bienvenue ici! Je cherche à bosser en entreprise (privée comme publique) en tant que documentaliste.

    RépondreSupprimer
  16. C'est vrai au début c'est la galère, l'ANPE dit "vous n'avez pas assez d'expérience allez voir les agences d'intérim pour en acquérir un peu"
    Les agences d'intérim : "vous n'avez pas d'expérience, retournez voir l'ANPE"... Pffff !!!! la vraie galère quoi. J'ai finalement réussi à faire des CDD trouvés par annonce sans ANPE ni INTERIM, qui m'ont apporté de l'expérience et m'ont permis de trouver autre chose de durable par la suite.

    RépondreSupprimer